header banner
Default

15 races de chien qui conviennent à la vie en appartement


15 races de chien adaptées à la vie en appartement

Sur le principe, beaucoup conseillent plutôt d’adopter un chien de petite taille si vous vivez en appartement. Pourtant, la taille n’est pas le seul critère pour que votre animal de compagnie se plaise dans cet environnement. Certaines races, même petites, n’y seront pas plus à l’aise qu’un Terre-Neuve dans un studio. Le tempérament de la race, le caractère de votre loulou et le temps que vous êtes vraiment prêt à lui accorder – pas seulement pour ses sorties – comptent également dans le choix du chien si vous résidez en appartement.

La taille : un critère important

La taille du chien : le premier critère lorsque vous vivez en appartement ?

“Un husky en appartement, mais vous n’y pensez pas ! Il sera malheureux”, j’entends cette phrase un nombre incalculable de fois depuis que j’ai des huskys. Cela dit, le premier n’a jamais souffert de la situation, bien au contraire : l’appartement oblige à sortir son chien, ne serait-ce que pour faire ses besoins. Pour le reste, apprendre à connaître les exigences de la race, qu’il soit petit ou grand, et lui apporter la dépense nécessaire demeure la clé pour que votre toutou s’adapte parfaitement à votre habitation. La taille est bien évidemment importante si vous vivez dans un studio de 20 m2 et que vous souhaitez adopter un Mâtin de Naples. Il va sans dire que votre chien se sentira forcément à l’étroit et qu’il risque de se cogner dans chaque meuble de votre petit chez vous. S’il est préférable d’adopter un chien de petite taille, là encore, toutes les races ne supporteront pas forcément l’étroitesse de vos murs. Le Jack Russel Terrier fait partie des races qui ont un tel niveau d’énergie qu’elles s’épanouiront bien mieux dans une maison avec jardin.

Les critères environnementaux

L’espace disponible pour vous et votre animal de compagnie, que vous résidiez en appartement ou en maison compte tout autant. Tout comme nous, le chien a besoin d’un minimum d’espace pour s’épanouir et se reposer. Ils doivent pouvoir se déplacer, jouer et explorer. Le studio est donc à bannir pour un certain nombre de chiens de taille moyenne ou grande. Imaginez seulement le nombre de fois où sa queue frétillante de vous retrouver cognera une table basse, un canapé ou un meuble ?

Les escaliers peuvent être aussi une limite pour le toutou de petite taille. Après la grande sortie de la journée, sera-t-il en mesure de grimper les marches ou devrez-vous le porter ? Si vous avez choisi une race plus imposante, les sorties devront être plus longues. Les seules sorties pour ses besoins ne seront pas suffisantes. Par ailleurs, quelle que soit la race de votre toutou, espaces verts, parcs, forêts, sont-ils assez proches de votre lieu de vie ? Faudra-t-il prendre votre véhicule chaque jour pour lui accorder une vraie promenade au grand air ou pour pratiquer un sport avec lui ?

Enfin, comment gérer le voisinage lorsque votre animal aboie toute la journée, durant vos horaires de travail, parce qu’il s’ennuie ? Votre espace sera-t-il convenable pour jouer avec lui et lui offrir des moments de détente dans l’appartement même ?

Vos habitudes de vie

Si vous êtes plutôt casanier et que sortir sous la pluie représente un calvaire, le chien, même petit et adapté à la vie en appartement ne sera jamais le bon choix. Il vaut mieux adopter un autre animal de compagnie : un chat ou un NAC ne demandera pas à sortir 2 à 3 fois par jour pour ses besoins. Sans compter que d’autres balades, plus funs, doivent être programmées dans la journée pour rencontrer des congénères, vivre des expériences positives, sentir de nouvelles odeurs, pratiquer pour certains toutous, une activité sportive. Quand bien même vous résidez dans un appartement ou maison avec jardin, les promenades sont une obligation journalière pour tous les toutous sauf interdiction médicale temporaire du vétérinaire. Si vous emmenez votre chien faire du sport avec vous et que les frimas ne vous gênent nullement pour accomplir votre activité chaque jour, la vie en appartement devient plus supportable pour le chien, à condition qu’il puisse y participer. Et que d’autres sorties, nécessaires à son épanouissement psychologique, puissent aussi être réalisées régulièrement. Vos horaires de travail et les déplacements comptent aussi dans la balance : si vous êtes absent plus de 10 h par jour pour votre travail, ce sera difficile pour l’animal qui va s'ennuyer et qui a besoin, aussi, de compagnie.

En résumé, si l’épanouissement physique et mental du chien représente pour vous un sacrifice, il y a de fortes chances que votre chien tolère mal la vie en appartement. Même si l’éducation positive pratiquée peut régler une partie des problèmes comportementaux, s’il ne s’est pas suffisamment dépensé physiquement et mentalement, l’animal ne s’y plaira pas. Il pourra alors présenter de l’agressivité, détruire canapé et meubles ou tomber en dépression. Bien plus que la taille, votre personnalité, vos habitudes de vie et les caractéristiques de la race doivent orienter votre choix. Si vous ne ressentez aucune affinité avec les races qui supportent bien la vie en appartement, il est préférable d’attendre que votre situation vous permette d’adopter celle qui fait battre votre cœur.

Les besoins de la race choisie

3 critères déterminent si le chien est capable de s’épanouir en appartement : niveau d’énergie, tempérament et propension à aboyer.

Niveau d’énergie chez le chien

Le niveau d’énergie du chien est déterminé avant tout par la race dont il est issu. Durant des siècles, pour de nombreuses races, les éleveurs ont pratiqué des croisements pour obtenir certains traits de caractère utiles. C’est particulièrement le cas pour les chiens de chasse, de travail et de traits où si les standards de beauté demeurent importants, des spécificités comportementales pour effectuer le travail attendu sont aussi recherchées. Ainsi, la plupart des bergers ont besoin d’exercices faisant appel à leur intelligence. Les reproducteurs dédiés à la chasse seront croisés en fonction de leur qualité de pisteur ou de rapporteur. Pour les chiens de traits, on aura davantage développé musculature, endurance et intelligence pour conduire un attelage. Pister, apprendre de nouvelles choses ou tours, travailler physiquement sont autant de points à analyser lorsque vous vivez en appartement. Comment allez-vous proposer un pistage digne de ce nom dans 20 m2 lorsque la race de votre chien a été travaillée durant des siècles pour ce travail ?

Le tempérament de votre toutou

Vient ensuite le caractère ou tempérament du chien que vous avez choisi. En fonction de sa lignée et de ses parents, certains sont plus réactifs et énergiques que d’autres. Il est difficile de connaître le tempérament d’un chiot lorsque vous le rencontrez pour la première ou la deuxième fois. Les échanges avec l’éleveur sont primordiaux pour déterminer les traits de caractère principaux de ses géniteurs et vous assurer de ne pas craquer sur une pile électrique qui ne saura se satisfaire d’une vie en appartement. Il y aura bien évidemment toujours des exceptions, mais la plupart héritent du caractère de leurs parents. Chez le husky, on dit souvent que si l’un deux parents fugue, la probabilité que le chiot ait ce même besoin de visiter le quartier sans vous est très grande.

Le cas des aboiements

Enfin, vous êtes responsable des nuisances provoquées par votre animal de compagnie que vous résidiez en immeuble ou en maison individuelle. Parmi les nuisances sonores, il y a, bien évidemment, l’aboiement. La communication canine passe aussi par l’aboiement, pas seulement par les postures. Un chien peut ainsi aboyer pour diverses raisons :

  • Excitation ;
  • Peur ;
  • Et ennui !

Certaines races sont plus enclines à aboyer que d’autres. L’ennui reste le déclencheur principal pour toutes les races de chien qui vivent en appartement. Et si le husky n’aboie pas et “hurle à la lune”, c’est une nuisance pour vos voisins lorsque cela dure plusieurs heures et plusieurs fois par jour ou nuit. Autant dire que même si vous mettez en place des mesures pour insonoriser votre lieu de vie, ils ne seront jamais suffisants pour libérer votre voisinage des aboiements incessants du chien qui s’ennuie. Si plusieurs plaintes concernent les nuisances sonores provoquées par votre compagnon de quatre pattes, sachez que le juge peut vous en retirer purement et simplement la garde après plusieurs avertissements.

Un dernier point essentiel pour choisir la race de votre chien en appartement est sa capacité à enregistrer et accepter les nouveaux apprentissages. Lorsqu’un chien très énergique vit auprès de nous et que nous n’avons pas de jardin, il faut pouvoir lui proposer des sorties sans laisse. L’obéissance est alors primordiale pour offrir ce moment de totale et intense liberté à l’animal de compagnie. Si la race est réputée têtue et difficile à éduquer, l’apprentissage du rappel, du “pas bouger” et du respect de la distance que vous lui accorderez sans laisse est un risque majeur pour lui et pour les autres. Une éducation ferme et douce est indispensable à l’équilibre de tous les toutous, mais avec un loulou cabotin et têtu, c’est toujours bien plus difficile. Votre éducation pour comprendre les besoins de votre chien et comment y répondre reste la clé pour vivre en harmonie avec lui, peu importe le lieu.

Quelles races de chien sont adaptées à la vie en appartement ?

Bien que certaines races soient à jamais faites pour s’ébattre dans de grands espaces comme nombre de chiens de berger, de chasse ou de travail, il y a tout de même de nombreux chiens qui sauront s’acclimater à la vie en appartement.

Les chiens de petite taille qui seront heureux en appartement

1 - Loulou de Poméranie

Son caractère jovial et joueur est un véritable bonheur pour ses propriétaires. Connu aussi sous le nom de Spitz nain, le loulou de Poméranie possède un défaut majeur pour la vie en appartement : l’aboiement. Toutefois, il aime apprendre en s’amusant. Une éducation par le jeu pour lui passer cette habitude est vivement recommandée. Si c’est votre premier toutou, accompagnez-vous d’un éducateur canin pour lui apprendre à ne pas aboyer sans raison. Proposez-lui des activités à faire en votre absence et avec vous afin que l’ennui ne développe pas son fameux penchant.

2 - Teckel

De santé robuste, le teckel s’adapte aussi bien à la ville et aux appartements qu’à une maison avec jardin, car c’est un excellent gardien. Très joueur, intelligent, il peut se montrer têtu. Une éducation ferme et cohérente dans un gant de velours lui sied parfaitement. Petit, certes, cependant certains se montrent particulièrement actifs. Des promenades régulières sont nécessaires à son épanouissement. Elles serviront aussi à travailler sa socialisation, car le teckel est très exclusif.

3 - Chihuahua

Sans doute le chien a la plus forte personnalité malgré sa très petite taille. Il faut habituer le chihuahua très jeune à toutes vos activités même s’il ne demande que peu d’exercices. Il a un grand besoin de socialisation afin de le garder bien dans sa tête et dans ses pattes. C’est un amour avec ses maîtres, car il est dévoué et très affectueux.

4 - Coton de Tuléar

Espiègle et facétieux, le coton de Tuléar s’adapte parfaitement à la vie en appartement et en maison. Très affectueux, il supporte mal la solitude. Vous devrez peut-être faire appel à un pet-sitter quelques heures par jour pour son bien-être. Sociable avec les animaux, les enfants et les étrangers à la maisonnée, ne comptez pas sur lui pour donner l’alerte. Comme le teckel, l’aboiement devra être canalisé dès le plus jeune âge.

5 - Basenji

Calme et affectueux, ce chasseur hors pair originaire d’Afrique n’est pas conseillé pour le futur propriétaire qui n’a jamais possédé de chien auparavant. Le basenji est réputé difficile à éduquer et plutôt indépendant. Il aboie peu ce qui rend son adaptation à la vie en appartement plus aisée. Très affectueux avec ses maîtres, il privilégiera son flair à tout autre si le rappel ne lui est pas correctement inculqué rapidement. L’éducation se doit d’être ferme, cohérente et en douceur sous peine de braquer ce chien très intelligent et attachant.

Vous retrouverez dans notre article “10 races de petits chiens qui vivront heureux en ville ou en appartement” d’autres chiens de petite taille qui vous combleront de leur tendresse et de leurs facéties.

Les chiens de tailles moyennes qui se plairont en appartement

Certains chiens de tailles moyennes s’adaptent parfaitement à la vie en ville et à l’appartement à la condition de leur procurer tous les exercices nécessaires à leur vitalité.

6 - Schnauzer moyen

Le schnauzer nain sera évidemment bien plus adapté pour la vie en appartement. Pourtant, malgré son caractère vif, ce chien est à l’aise en ville comme à la campagne. Tant que vous lui accordez à minima 2 grandes sorties journalières où il pourra se dépenser et humer son environnement. Plutôt sensible et malin, son éducation demande fermeté et cohérence, car il ne supporte pas l’injustice. En ville, la promenade en laisse demeure une nécessité, car il peut se montrer très réactif et se mettre en danger.

7 - Bulldog Anglais

Robuste, le Bulldog anglais, avec son air renfrogné, peut faire sourire ou faire peur. C’est pourtant un adorable toutou dont le poids moyen varie de 18 à 23 kg. Massif, il se montre très affectueux et docile. D’une formidable compagnie pour les enfants, car il adore jouer, son côté calme lui permet de s’adapter à la vie en appartement. Têtu et extrêmement sensible, il peut vous bouder plusieurs jours après une remontrance. La frustration au “non” devra se travailler très tôt chez ce chien un peu paresseux qui préfère dix fois se prélasser à vos pieds que de prendre un bol d’air. Néanmoins, il peut facilement prendre du poids, donc, les promenades journalières restent nécessaires. Aboyeur, il faudra travailler ce point d’éducation. Adorable, très attaché à sa famille humaine, le Bulldog anglais est sensible à la chaleur comme au froid. Il n’est pas non plus fait pour la course d’endurance et réclame de l’attention, de la tendresse et beaucoup d’amour.

8 - Shiba Inu

Ce chien dit primitif n’est pas conseillé comme premier chien. Son éducation se révélant parfois difficile pour le néophyte. Elle demande énormément de cohérence dans les premiers mois d’éducation, de fermeté, et de douceur tout à la fois. La socialisation demande un travail soutenu pour ce toutou très indépendant et adepte de la chasse. Le Shiba Inu s’acclimate cependant très bien à la vie en appartement ou en ville dès lors que vous lui apportez suffisamment d’activités physiques et faites travailler son intelligence. Très joueur, il apprécie des moments de calme et de solitude. Le studio lui conviendra beaucoup moins. Réputé peu démonstratif, c’est un chien très fidèle, éveillé et attentif.

9 - Shar-Pei

Originaire de Chine, c’est la race caractérisée par les plis de sa robe. Bien que très intelligent, c’est un chien plutôt calme à la santé solide qui ne demande pas beaucoup d’exercices. Le Shar-Pei demande beaucoup d’affection et d’attention pour son bien-être. Peu agressif, il saura protéger sa fratrie et se montrer très doux avec les enfants. Il est réputé bien supporter la solitude, néanmoins, il peut aboyer ou hurler très facilement.

10 - Chow-Chow

Fidèle et sincère, le Chow-chow possède un fort tempérament. Comme le Shiba-Inu, il n’est pas réputé démonstratif, mais reste très attaché et fidèle à son maître. Calme et indépendant, il semble peu intéressé par le jeu et tolère seulement les enfants. Bon gardien, il aboie peu. Rigueur, fermeté, douceur et délicatesse sont nécessaires à l’éducation de ce chien qui ne conviendra pas pour un premier chien. Les règles devront être strictes, cohérentes et fermes, car ce chien au poil fourni et à la langue violette n’hésitera pas à diriger la maison s’il sent en vous une faille.

Le cas particulier des chiens de grandes tailles

Comme nous le rappelions en ce début d’article, les chiens de grandes tailles supporteront mal la vie dans un lieu étroit et étriqué. Si vous vivez en studio, les chiens de petite taille se sentiront bien plus à l’aise. De même, les races qui ont besoin de moments de solitude et de grand calme accepteront parfois mal cette promiscuité, quelle que soit leur taille. Certaines races géantes vivent très bien en appartement dès lors qu’elles ont suffisamment d’espace pour se tourner, s’étirer, s’allonger et que vous leur accordez le nombre de sorties journalières indispensables à leur bien-être.

11 - Akita Inu

Sa malléabilité est incroyable. En effet, l’Akita Inu s’adapte à votre mode de vie : si vous êtes un grand sportif, il vous suivra sans souci dans vos exercices physiques. Si vous l’êtes bien moins, cela ne lui pose aucun souci. Extrêmement sociable et affectueux avec les membres de la famille, il peut se montrer méfiant vis-à-vis des étrangers et n’aboie que si c’est nécessaire. Fidèle, indépendant, il sait faire preuve de patience avec les enfants. Discret, il faudra cependant tisser la confiance entre lui et vous par une éducation ferme, stricte et respectueuse. Il s’accommode parfaitement du lieu de vie de son propriétaire.

12 - Retriever à poil plat

Dans ses veines coule l’appel de la nature et des grandes parties de chasse. Si le Retriever à poil plat est capable de s’adapter à la vie en appartement, il vous faudra lui offrir de vraies sorties sportives où il pourra nager, courir, se dépenser. De simples longues promenades ne suffiront pas à calmer sa grande vitalité. Les sports canins comme le cani-cross ou l’agility sont un bon moyen de le dépenser ainsi que le pistage. Très affectueux, il supporte très mal la solitude. L’appel à un pet-sitter pour compenser vos absences lors des plages de travail sera nécessaire. Par ailleurs, il faudra vous résoudre à prendre votre véhicule plusieurs fois par semaine pour lui proposer des promenades en campagne et en forêt qui lui permettront d’exprimer toute son énergie.

13 - Galgo

Taillé pour le sprint, le lévrier espagnol s’accommode de la vie en ville et en appartement à condition de lui offrir tout l’espace pour exprimer son potentiel lors de ses sorties. Sensible, rapide et souvent peureux, une éducation ferme et en confiance se révèle incontournable pour en faire un animal équilibré. Le Galgo saura se montrer sage et calme à la maison dès lors que vous lui accorderez plusieurs sorties par semaine pour courir : courses à pied ou sur les pistes de cynodrome raviront cet athlète. Mal sociabilisé, il peut se révéler agressif lorsqu’il a peur, même avec des enfants. Son éducation doit donc être tout de douceur et s’accompagner d’une socialisation renforcée.

14 - Greyhound

Décidément, les lévriers sont surprenants, car ils savent allier vitesse et grand calme. D’une discrétion à toute épreuve, le lévrier anglais peut atteindre la vitesse de pointe de 72 km/h. Si vous cherchez un compagnon plutôt qu’un gardien, le Greyhound se révèle parfait, car il se montre doux, sensible et ne possède aucune agressivité. Assez protecteur, il est extrêmement sociable et aboie peu, ce qui lui permet de bien supporter la vie en ville et son foisonnement de rencontres. La vie en appartement pourra se révéler difficile pour lui si vous ne lui accordez pas suffisamment d’exercice physique où il pourra exercer toute sa puissance. Le VTT sera le sport le plus approprié pour lui permettre de se dépenser, mais sans le faire tracter.

15 - Dogue Allemand

Malgré sa taille imposante, ce chien de plus de 80 cm au garrot pour 75 kg supporte relativement bien de vivre en appartement. Le dogue allemand est un adorable géant au caractère doux, calme et protecteur. Très affectueux, il s’épanouit au contact de la famille et sait se montrer doux et docile dès lors qu’il reçoit une bonne éducation. Les exercices physiques doivent être limités durant ses 3 premières années de vie afin de protéger son ossature fragile. À l’issue de cette période de croissance et de consolidation de ses os, il demandera cependant plus de sorties et de sports pour conserver son corps d’athlète et son bien-être psychique.

Quels chiens ne supporteront pas du tout la vie en appartement ?

Petites, moyennes ou grandes, de nombreuses races de chien éprouveront des difficultés à s’épanouir dans un appartement. Quand bien même vous ferez votre possible pour leur accorder suffisamment de promenades, des exercices physiques réguliers sont incontournables pour leur équilibre. Si vous n’êtes pas sportif ou ne disposez pas de suffisamment de temps pour un chien, il vaut mieux attendre que votre situation évolue afin de lui offrir temps et grands espaces nécessaires pour dépenser leur énergie.

Parmi les races de petite taille, les Terriers sont rarement à l’aise entre les quatre murs d’un immeuble :

  • Border Terrier ;
  • Cairn Terrier ;
  • Fox Terrier ;
  • Jack Russel Terrier ;
  • Terrier Australien.

Chez nos compagnons de tailles moyennes et grandes, peu de chiens de berger apprécient la vie en appartement. Cela peut également se révéler difficile pour le Husky Sibérien, le Border Collie et de nombreux chiens de chasse ou les athlètes comme les chiens de course ou de trait.

En plus du manque d’espace et d’activité, chiens de chasse, nordiques et même chiens de Berger souffrent de la solitude. Ces amis de quatre pattes sont avant tout des chiens de meute et notre présence compense rarement ce manque et ce besoin de vivre et évoluer avec des congénères.

Quelles activités proposer à votre toutou pour qu’il se plaise en appartement, quelle que soit sa race ?

Idéalement et qu’importe la race de votre ami canin, 3 promenades par jour sont nécessaires, matin, midi et soir. Une bonne promenade ne consiste pas seulement dans le soulagement de ses besoins physiologiques, elle doit aussi être récréative et lui permettre de :

  • Se dépenser ;
  • Suivre des pistes olfactives ;
  • Rencontrer et se faire des amis de quatre pattes ;
  • Jouer avec vous ou avec des congénères.

Si vos horaires ne vous permettent pas de lui accorder au moins une promenade par jour riche de rencontres, de parfums, de jeux et d’exercices physiques, il est sans doute préférable d’adopter un chat. Pour votre bien-être comme celui de votre toutou, variez vos itinéraires, promenez-le dans les parcs autorisés à la gent canine. Dans certaines villes, il existe des parcs spécialement créés pour nos amis de quatre pattes. C’est l’occasion de lui faire découvrir des éléments d’agility si ce dernier en est équipé. Il aura de plus l’occasion de profiter de rencontres enivrantes avec d’autres compagnons canins avec qui il pourra courir et s’ébattre. Si votre chien est sportif, courses à pied, pistages, bike-joring ou clubs canins proposant agility ou d’autres activités lui iront comme un gant.

S’il supporte mal la solitude, proposez-lui tapis de fouille, balles de nourrissage ou activités à réaliser seul qui l’occuperont durant votre absence. Si vos moyens vous le permettent, faire appel à un dog sitter le coupera de la solitude et lui permettra une sortie supplémentaire stimulante.

Enfin, pour qu’il se sente bien avec vous, éducation et règles strictes sont indispensables à son équilibre ainsi qu’un coin bien à lui où il pourra se reposer et dormir en toute tranquillité. Si malgré tous vos efforts, des problèmes persistent, prenez conseil auprès de votre vétérinaire et auprès d’un comportementaliste canin afin d’aider votre chien à mieux supporter votre absence. Dans tous les cas, offrez-lui suffisamment d’activités journalières pour que la vie en appartement ne lui pèse pas.

Sources


Article information

Author: Michael Watson

Last Updated: 1704147602

Views: 756

Rating: 4.3 / 5 (73 voted)

Reviews: 99% of readers found this page helpful

Author information

Name: Michael Watson

Birthday: 1947-09-28

Address: 1278 Brown Point, Lake Teresa, IA 22301

Phone: +4357256660528880

Job: Electrician

Hobby: Cooking, Dancing, Table Tennis, Horseback Riding, Rowing, Reading, Origami

Introduction: My name is Michael Watson, I am a lively, unwavering, Precious, unyielding, Gifted, fearless, skilled person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.